Mobistar, la nébuleuse

Ca fait environ 15 ans que je suis client chez Mobistar, à l’époque j’avais un Panasonic EB-G450, ça ressemblait à ça :

Maintenant j’ai un iPhone et depuis que je prends le métro, je m’occupe avec de la connexion data pendant mes trajets, un peu comme tous ces gens :

Comme le métro, c’est tout nouveau pour moi, j’ai gardé mon “petit” forfait 500MB de data.Fin juillet, j’étais un peu short mais l’application MyMobistar me disait que je n’avais consommé que 466MB.

Tout d’un coup, alors que je voulais simplement consulter mes emails, plus rien.

Pensant que mon serveur mail était mort, je tente d’aller sur un site et je suis redirigé immédiatement vers le domaine free.mobistar.be qui m’affiche une page expliquant que j’ai dépassé mon quota et que je peux acheter une recharge de 500MB pour 5 EUR, appelée “Mobile Data Top-Up”. D’après MyMobistar je n’ai pas encore dépassé mon forfait, peut-être y a-t-il un petit décalage… Ca m’embète quand même un peu car je suis à 2 jours de la fin de ma période, mais soit, j’en ai encore besoin donc j’achète ce pack.

Je m’en fous aussi un peu car 5 EUR dans le budget d’une société, c’est “peanuts” comme on dit ici.

Le lendemain, alors que j’ai utilisé du data, je me rends compte, toujours dans MyMobistar, que ma consommation est toujours à 466MB et que mon Top-Up est à 0. Je pense encore à un décalage.

Je reçois alors ma facture, ou plutôt, je vais la télécharger…

Grosse surprise: je constate que je suis toujours à 466MB consommés et que le Top-Up n’a pas été entamé d’un seul octet…

On m’aurait menti et obligé à acheter un Top-Up alors que mon forfait n’était pas consommé à 100% ?

Je décide donc de contacter Mobistar sur Twitter, et j’ai une réponse plutôt rapide, mais assez… nébuleuse. Je vous laisse savourer :

Etonnant n’est-ce pas ?Le “Top-Up” est censé s’activer une fois le forfait dépassé (j’imagine, sinon il ne s’appélerait pas “Top-Up”). On me dit que j’ai consommé sur le Top-Up mais que ça n’a pas été comptabilisé dans la facture :

D’accord, mais dans ce cas, pourquoi le forfait n’est-il pas à 500MB consommé ?

Le détail donne beaucoup plus et scinde le traffic data en 2 intitulés : “iPhone” et “Mobile Internet”

Bizarrement, 477440Kbytes = 466MB.

Super, je suis donc parvenu à surfer quasi 200MB hors forfait !
Pourtant, je n’ai passé que 2 jours sur le “Top-Up”. Il est impossible que j’ai pu consommé quasi 200MB en 2 jours, c’est ce que je fais habituellement en 1 semaine et demie !

En analysant les factures précédentes, on s’aperçoit de la même bizarerie :

Ici j’ai consommé 452MB sur mon forfait. Voyons combien le détail donne.

592744Kbytes, soit 578MB !

Pourquoi diantre n’ai-je alors pas obtenu le même message que le mois dernier puisque de toute évidence le total du détail indique que je suis hors forfait !

Encore plus étrange, 371870 (iPhone) + 90597 (Internet Everywhere) = 462467, ce qui donne 451,62MB, soit 452MB si on arrondit à l’unité.

Tiens, c’est exactement le chiffre qui est repris dans la consommation de mon forfait !(je précise que “Internet Everywhere” correspond à la consommation en partage de connexion)

La consommation “Mobile Internet” et donc de nouveau ignorée dans mon forfait (pourtant théoriquement dépassé), mais elle n’a provoqué aucun blocage.

Facture précédente :

Là encore, iPhone + Internet Everywhere = 114MB !
“Mobile Internet” n’est pas repris dans le forfait !

Conclusion

Il y a 2 conclusions possibles :

Soit ce “Mobile Internet” correspond au “Social Networking unlimited” et il ne doit en effet pas être compté dans le forfait. J’ai donc été alerté à tort d’un dépassement de forfait et acheté un Top-Up pour rien.

Soit ce “Mobile Internet” devrait être compté dans le forfait mais un bug empèche ce comptage, et Mobistar m’a donc offert des centaines de MB gratuits (Merci !) depuis des mois.

Le fait que le mois dernier on m’ait dit que j’avais dépassé le forfait semble toutefois invalider ma 2e hypothèse…

Mais tout le monde peut se tromper. Je vous laisse méditer sur la question !

NB : Cher Mobistar, plutôt que de me donner le bénéfice du doute et de vous baser sur ma consommation “forfait” affichée à 466MB/500 dans ma facture, vous avez voulu justifier le moindre MB consommé et vous avez fini par vous embourber dans vos propres chiffres sans apporter de réponse claire à mes questions, et en me répétant la même chose (je sais, je suis con, mais pas à ce point).

Le fait que toute une partie du traffic, toujours reprise sous le même intitulé “Mobile Internet”, n’est jamais compté dans mon forfait devrait tout de même vous faire poser des questions sur votre système de comptage et donc de facturation.

Vu le nombre d’incohérences et le fait que je sois chez vous depuis 15 ans, n’importe quelle entreprise un minimum censée aurait simplement remboursé le Top-Up à 5 EUR sans chercher la petite bête !

Au lieu de ça, votre community-manager a discuté avec moi pendant au moins 30min. Je doute qu’il vous coute moins de 10 EUR de l’heure donc au final, vous avez sans doute perdu plus d’argent en m’expliquant pourquoi le Top-Up était tout à fait justifié (sans toutefois parvenir à me convaincre).

Par dessus tout, je vous fait une belle contre-publicité qui peut vous couter bien plus cher que 5 EUR.

Tout cela est-il bien sérieux ?

PS : ne vous inquiétez pas, je ne vous embêterai plus avec ça car je quitte définitivement la Belgique début septembre. Mais cet échange avec vous était tellement hallucinant que je ne pouvais pas m’empècher de le partager avec vous et d’en faire profiter tout le monde par la même occasion.Ciao !

 

Web 2.0, my ass

D’après mes sources on serait plutôt maintenant au web 2.26 beta4 mais il se peut que la prochaine nightly build le fasse passer en RC1…

Ou une autre façon de dire: “et si on arrêtait de donner des versions au web ?”.

Quand vous voyez des enfants vous leur dites aussi “et alors, comment s’est déroulé ton passage de enfant 1.0 à 2.0 ? Pas trop dur psychologiquement ?” ?

Le public lambda ne sait pas de quoi on parle, l’informaticien est a priori déjà au courant et le client veut juste savoir si ça va lui rapporter de l’argent ou pas.

Vivement le web 3.0, celui durant lequel on arrêtera ce versioning stupide.

 

Un éléphant dans un magasin de porcelaine

Chez filigranes, ils ont l’air d’aimer cette expression. Le hic c’est que je ne suis pas un éléphant – loin de là – et qu’ils ne vendent pas de porcelaine.

Aujourd’hui il y avait 21% de réduction pour leurs 21 ans. J’y vais parce que j’y achète d’habitude pas mal de livres pour pas mal d’argent. Je me fais directement héler et on me demande de laisser mon sac à la caisse.

J’explique et je montre à ces (pas si) sympathiques vendeurs qu’il s’agit d’un ordinateur portable très cher et que je ne vais donc pas m’amuser à voler des livres, d’ailleurs il n’y a pas de place dans ce sac qui est juste à la dimension de l’objet qu’il contient.

On me répond alors qu’il ne s’agit pas d’un problème de vol mais que, je cite, “les gens renversent les livres avec leurs sacs”. J’aurais aimé qu’on m’explique un peu plus en détail ce concept – qui peut se concevoir pour des sacs à dos, ce qui n’est pas la cas du mien – mais j’ai préféré partir en leur faisant remarquer que leur attitude n’était pas du tout commerciale et que je n’étais pas maladroit à ce point.

Le dimanche, par contre, les enfants courent joyeusement dans les allées et je n’ai jamais vu une personne obèse de voir refuser l’accès au magasin. Et pourtant, croyez moi, je prends moins de place que pas mal de gens, même avec un sac.

Je ne pouvais évidemment pas manquer l’occasion de vous faire part de ces pratiques commerciales si poussées.

 

Chez Le Soir, il ne fait pas bon parler de “fermiers”.

fermiers

J’avais en effet posté le contenu de ce Tweet en réaction à l’équivalent de la veille de cet article, qui portait d’ailleurs le titre “entre 400 et 500 tracteurs”, comme en témoigne toujours l’URL…

Mon commentaire a été supprimé – que dis-je, censuré – et j’ai reçu cet e-mail :

Un des messages que vous avez postés sur lesoir.be, en réaction à un article, est en contradiction flagrante avec la charte d’utilisation des Forums, dont vous avez accepté les principes lors de votre inscription.

Comme indiqué dans ladite charte, nous avons choisi d’assumer à la fois notre responsabilité éditoriale et juridique en supprimant ce message. A titre préventif, et pour vous aider à modérer vous-même vos propos, nous nous permettrons de lire vos prochains messages avant publication. Dès que trois messages auront été validés, vous retrouverez automatiquement votre statut de “membre confirmé”.

Nous vous remercions pour votre compréhension et vous invitons à contribuer de la manière la plus constructive possible aux débats sur l’espace Forums du Soir.

La rédaction en chef

PS: relisez la charte d’utilisation des Forums à cette adresse : http://forums.lesoir.be/index.php?act=boardrules

Notez bien le “en contradiction flagrante”. Lisez aussi la fameuse charte, et cherchez l’erreur. Moi je n’ai toujours pas trouvé.

Mais… attendez une minute… Est-ce que ça ne serait pas simplement le fait de dire “fermier” au lieu de “agriculteur” voire “ingénieur agronome” qui a rebuté le censeur rédacteur en chef ? Sans doute est-il un adepte des “techniciens de surface” et autres “hôtesses de caisse”, c’est tellement mieux que balayeur ou caissière, et pourtant, au final, c’est la même chose : l’hôtesse de caisse travaille à une caisse, le technicien de surface travaille avec un balai et le fermier l’agriculteur travaille dans une ferme.

On m’appelle souvent “informaticien”, surtout dans les administrations qui font une drôle de tête quand je leur dis que je suis “web architect” ou “frontend designer” – les métiers changent, pas eux – et je ne m’en offusque pas pour autant. Un informaticien, ça travaille dans l’informatique.

Tiens, et si j’enregistrais lesoir.cn ?

 

You may not change or convert the virtual hard disk image from the VHD format.

Je vous expliquais dans un ancien billet comment installer IE6 ou IE7 sous Vista ou tout autre plateforme. Je proposais également de vous expliquer comment convertir ces images VPC et les utiliser sur une autre plateforme, par exemple Parallels sous OS X.

Aujourd’hui je viens de lire la Licence d’utilisation de ces images VPC et constate avec horreur (et étonnement, quoique…) qu’elles ne peuvent être utilisées légalement QUE sous Virtual PC et que toute conversion est illégale.

Et bien, on est pas sorti de l’auberge !

 

La STIB nous prend pour des cons

Ca faisait longtemps que je n’avais pas poussé un coup de gueule, mais là, c’en est trop.

Ce matin la STIB a décidé de faire grève suite à une agression sur un bus.

Je ne vois pas quel est le rapport entre cet événément et la grève. Je ne vois pas comment les employeurs de ces grévistes pourraient faire quoi que ce soit pour les protéger de leurs agresseurs !

S’ils se sentent en insécurité, qu’ils changent de métier ou fassent pression sur le gouvernement, mais pas sur les utilisateurs ou les autres usagers de la route ! Qu’ils plantent leurs bus devant les commissariats de police ou les bâtiments du gouvernement, mais qu’ils arrêtent de nous prendre pour des cons.

Je ne prends pas le bus, ni le métro (pas assez de lignes, trop lent, trop cher, mais c’est un autre débat) mais mettre le double de temps pour me déplacer le matin, ça me fout en rogne !